Category: Culture Martiale

Arts Martiaux Chinois Traditionnels:3 questions et leur réponse (1)

Question : Mais pourquoi traditionnel ? Y a t-il quelque chose de moderne ?
Réponse : Oui. En 1912, envahie de toute part depuis 100 ans, la Chine était découpée en morceaux, faible et pauvre. Le père de la Chine moderne Sun Yat-sen (SunZhongShan), a décidé de moderniser les arts martiaux chinois en introduisant les normes et règles occidentales. Les arts martiaux chinois deviennent alors une discipline sportive que tout chinois patriotique devait pratiquer. Cette volonté a été reprise par la Chine sous l’ère du président Mao. C’est dans les années 50 que sont nés les premières formes de box de WuShu moderne que l’on voit pratiquées partout dans le monde. Les aspects combatifs cèdent la place au trio :高难美(Haut, difficile, beau). Bref, il ne reste plus que le démonstratif. Les armes sont légères et brillantes, les gymnastes sont des sportifs de très haut niveau.

Question : Mais alors, c’est donc pour ça que les arts martiaux chinois ressemble à une danse ?
Réponse : Pire, la danse martiale était une forme de pratique martiale obligatoire durant la période de l’automne et printemps il y a 2600 ans. À Cette époque, les peuples des royaumes qui se partageaient le futur territoire de l’Empire du milieu étaient constamment en guerre. Pour maintenir la cohésion du peuple du royaume ; entretenir leur bonne santé à un haut degré de sportivité, la danse martiale était pratiquée. Cela permet aussi de se souvenir des techniques de guerre de base. Il est tout à fait intéressant de noter que le caractère 武 se prononce exactement de la même façon et avec le même ton que 舞 (danse) en chinois. Ainsi, lorsqu’on dit : 武剑,qui signifie manier l’épée, cela peut-être interprété comme 舞剑, qui signifie danser avec une épée. Tout dépend des circonstances, du contexte, et de l’individu (un lettré ou un général). C’est plein de subtilité.

Question : Bon ben, pas étonnant que des vidéos circulent sur youtube montrant des maîtres
d’arts martiaux chinois se faisant casser la gueule par les pratiquants de MMA.
Réponse : En Chine, les arts martiaux étaient et sont encore aujourd’hui un réservoir d’emploi comme un autre depuis 3000 ans. Et comme dans tous les métiers, il y a des gens sérieux et des charlatans. Nous vivons une époque où le paraître suffit à faire gagner de l’argent. Les arts martiaux chinois n’échappent à la règle.