JO 2022: Les jeux sont faits…ailleurs

Fév 19, 2022 Non classé

Nous sommes à quelques heures de la cérémonie de clôture des JO d’hiver 2022 à Pékin. Pour le bilan des médailles, il est disponible sur le site officiel. Faisons un bilan de ce qui s’est passé en coulisse et ailleurs…

En ce début de l’année 2022, on peut dire que le monde se divise en 2 pôles. Il y a des pays qui définissent les grandes lignes géopolitiques de l’année en cours, tandis que les autres rongent un os.

Les jeux avaient pourtant bien commencé pour Biden. Il avait lancé un appel massif de boycott diplomatique.

Pour rappel, la politique de boycott a été utilisée lors des JO de Moscou en 1980. Il s’agissait d’un boycott total. Les états-unis ont exercé de très fortes pressions pour imposer un boycott total des jeux de Moscou. Résultat, plus de 70 pays n’ont pas participé aux jeux en 1980, dont fait partie la Chine qui était en “lune de miel” avec les états-unis sous le règne de Jimmy Carter.

Pour les JO d’hiver 2022, le boycott devait être diplomatique. Les principaux pays anglo-saxons, le Japon et la Lituanie ont répondu présents. Ils sont au nombre de 6 à ne pas avoir envoyé de représentants diplomatiques à Pékin.

Pendant que les politiques anglo-saxons s’isolent, la Chine ouvre le bal des diplomates et des dirigeants. Le premier après 2 ans d’isolement physique.

Nous allons nous intéresser à ces dirigeants qui sont allés en Chine et aux signaux envoyés au monde entier.

Poutine est le premier dirigeant qui a rencontré Xi hors ligne. Et il y est allé avec des présents dans ses bagages.

Entre autres, on note la présence de 10 milliards de mètres cubes de gaz issus du gisement Sakhaline 3. C’est très fâcheux pour l’Occident qui peut fermer le détroit de Malacca à tout moment pour imposer un blackout énergétique à la Chine. En effet, l’essentiel des imports énergétiques chinois provient du moyen-orient. Les tankers n’ont d’autre itinéraire que de passer par le détroit de Malacca pour arriver aux ports chinois. Le gaz russe est vital pour la Chine, dans le cas où le PACOM de la US-NAVI décide d’exercer sa liberté de navigation au détroit. C’est une situation à laquelle, la marine chinoise, malgré ses énormes progrès ne saurait faire face.

Pour Poutine, le message est clairement destiné aux Européens. Il montre à une Europe toujours satellitaire des intérêts atlantistes, que le projet de gaz par Nord stream 2 n’est pas la seule carte de la Russie.

Si ce projet tombe à l’eau, la Chine sera ravie de reprendre le gaz que l’Europe ne peut pas prendre sous pression américaine. Et Poutine ne fait pas les choses à moitié. Un projet de gazoduc, le « Power of Siberia 2 » est à l’étude. C’est un problème pour les Européens car ce gazoduc sera connecté aux réseaux gaziers internes de la Russie, les mêmes qui fournissent l’Europe.

Petite pression américaine sur l’Europe ? pas de problème, la Russie n’aura plus qu’à rediriger le gaz invendu à la Chine à travers la Mongolie.

En dehors des accords énergétiques, des accords financiers afin d’échapper à une éventuelle sanction occidentale ont été signés. Disons que c’est un cadeau chinois aux russes.

A propos, le premier ministre Mongole était présent à pékin…

Parmi les convives, nous notons la présence du président égyptien ( la porte d’entrée en Afrique ) Abdel Fattah al-Sissi. Rappelons que les 2 pays ont relevé leur niveau de partenariat en 2014 à celui de “partenariat stratégique global”, le plus haut de la hiérarchie du réseau de partenariats établis par la diplomatie chinoise.

Le roi Norodom Sihamoni du Cambodge, pays stratégique du sud-est asiatique pour la Chine, était présent.

La présence de sa majesté est significative. En effet, le Cambodge préside l’Asean (Association des Nations d’Asie du Sud-Est) en 2022. Le signal envoyé au sud-est asiatique est très claire: cette année est l’année du Tigre d’eau du nord! Comment le Cambodge va-t-il trouver l’équilibre entre les États-Unis et la Chine? C’est un sujet à surveiller.

Un autre pays devra retenir désormais notre attention: L’Argentine.

Dans un précédent article,

J’ai mentionné l’une des raisons pour lesquelles, la chasse argentine a été décimée par l’aviation britannique en 1982. En effet, les aviateurs anglais ont bénéficié d’aide de la France, pays fournisseur des chasseurs mirages argentins. Toujours sous embargo britanniques, l’argentine doit s’émanciper de la dépendance technologique occidentale. Le choix chinois est le seul possible. Après acquisition des 12 appareils chinois, le président argentin Alberto Fernandez est allé rencontré son homologue Xi JinPing à Pékin. A l’occasion du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, l’Argentine fera partie de la nouvelle route de la soie. La Chine aura enfin un “pied-à-terre” en Amérique latine.

Le président argentin Alberto Fernandez a été reçu dimanche à Pékin par son homologue chinois, Xi Jinping. ESTEBAN COLLAZO / ARGENTINIAN PRESIDENCY / AFP

Et voilà, nous y sommes: le plan chinois pour 2022. Elle va sans doute rendre ses routes de la soie plus stratégiques. Nous voyons que ces routes de la soie ne sont pas qu’un gouffre financier gigantesque pour la Chine, ou un vecteur de servitude via les dettes comme le disent les médias. C’est surtout un vecteur de projection du softpower chinois. L’argent n’est pas le but recherché. A défaut de bâtir 800 bases militaires, parsemées à travers la planète, les chinois préfèrent ceinturer le monde avec un réseau commercial. 2022 est l’année où cette stratégie prend forme. Les dirigeants des 4 directions cardinales sont venus rendre visite à Pékin. Le réseaux est prêt.

Quelles sont alors les stratégies mise en place par Biden pour contrer cela?

Nous avons parlé de boycott diplomatique. 6 pays n’ont pas envoyé de représentants à Pékin.

Des groupes de combat naval sont envoyés en mer de Chine méridionale, mais un F35 a raté son appontage sur le USS Carl Vinson. Ils ont du repartir plutôt que prévu.

Les militaires qui ont filmé cette séquence sur le moniteur sont sous le coup d’une sanction disciplinaire.

Et puis, Biden était très occupé par l’os que Poutine lui a jeté à ronger. L’os aurait un goût ukrainien.