Le Zen, le Chan

Fév 12, 2021 Philosophie

Le Bouddhisme Zen, Chan en chinois, est pour moi la parfaite synthèse de ce que le Bouddha a enseigné il y a bien longtemps. Dans le Chan il n’ y a pas de fioritures. Pas de moulin à prières, pas de superstition. Rien que l’Homme, en posture du lotus, son Zafu et lui même. Ecouter son corps, ses sensations. Affronter la douleur, son inconfort mais l’accepter. Etre parfaitement dans le moment présent. Le Zen c’est là. Ici. Maintenant. Le Zen c’est aussi la présence attentive. L’attention au moment. Apprécier l’eau délicieuse qui vous lave, sentir l’eau qui glisse sur votre peau, c’est apprendre à apprécier la nourriture que l’on mange, déguster chaque bouchée. Etre en osmose avec le cosmos. Car nous sommes, aussi le cosmos. Sentir le vent, sentir la pluie, aimer tout cela. Le Zen c’est aussi penser à la mort. Méditer sur elle. Car elle peut survenir à chaque moment , à chaque seconde. Méditer sur l’impermanence des choses et notre propre vanité à vouloir exister encore et toujours.